Site archivé. ~SP

Tic tac

Une fiction écrite par RainbowSoarin00.
Tu pousses la porte, et avances dans la pièce. Il fait sombre. Quelque chose coule sur ton pelage. Cela semble rouge. Tu ne sais pas ce que c'est tu ne veux pas savoir. Tic Tac. Afficher / Masquer les chapitres (1) Télécharger l'histoire au format : epub (livre électronique).

Pour donner votre avis, connectez-vous ou inscrivez-vous.

NaughtyOwl
NaughtyOwl : #50346
RainbowSoarin0010 décembre 2017 - #50329
Pardon, j'avais totalement oublié ! Pas du tout ^^
Ne t'en fais pas, il n'y a pas de mal ;) J'aurais cru, enfin, ça n'en reste pas moins une excellente idée, toutes mes félicitations!
Il y a 1 mois · Répondre
RainbowSoarin00
RainbowSoarin00 : #50329
NaughtyOwl10 décembre 2017 - #50328
Pourquoi dire avec cinq mots ce qu’on pourrait dire avec mille ?!

Tu apprendras vite à me connaître, s’il s’agit d’une critique, je ne me contenterai jamais de dire “j’aime bien“ “j’aime pas“ “ça aurait pu être mieux…“, je te dirai toujours pourquoi et/ou comment l’améliorer.

Ce qui me fait penser que tu n’as pas répondu à ma question :
“J’aimerais juste savoir si tu as eu l’idée avec l’épisode S07 E23 ? “

Pardon, j'avais totalement oublié ! Pas du tout ^^
Il y a 2 mois · Répondre
NaughtyOwl
NaughtyOwl : #50328
RainbowSoarin0009 décembre 2017 - #50323
@NaughtyOwl
Merci ! (je m'imagine en train de trucider une tartine à cause de ta phrase à la fin)

Déjà, tu est probablement le commentaire le plus long du site, et je te remercie d'avoir pris le temps de l'écrire pour critiquer mes 1 343 petits mots. Et puis, je ne vois pas vraiment comment répondre à ton pavé de manière pertinente, tu a déjà absolument tout dit ^^"

Et merci à toi @Raxacoricofallapatorius du compliment sur l'histoire (vive le copier/coller, ton pseudo est interminable)
Pourquoi dire avec cinq mots ce qu’on pourrait dire avec mille ?!

Tu apprendras vite à me connaître, s’il s’agit d’une critique, je ne me contenterai jamais de dire “j’aime bien“ “j’aime pas“ “ça aurait pu être mieux…“, je te dirai toujours pourquoi et/ou comment l’améliorer.

Ce qui me fait penser que tu n’as pas répondu à ma question :
“J’aimerais juste savoir si tu as eu l’idée avec l’épisode S07 E23 ? “

Il y a 2 mois · Répondre
RainbowSoarin00
RainbowSoarin00 : #50323
@NaughtyOwl
Merci ! (je m'imagine en train de trucider une tartine à cause de ta phrase à la fin)

Déjà, tu est probablement le commentaire le plus long du site, et je te remercie d'avoir pris le temps de l'écrire pour critiquer mes 1 343 petits mots. Et puis, je ne vois pas vraiment comment répondre à ton pavé de manière pertinente, tu a déjà absolument tout dit ^^"

Et merci à toi @Raxacoricofallapatorius du compliment sur l'histoire (vive le copier/coller, ton pseudo est interminable)
Il y a 2 mois · Répondre
Raxacoricofallapatorius
Raxacoricofallapatorius : #50321
NaughtyOwl09 décembre 2017 - #50312
Je ne critiquerai pas le fond de l’histoire (plutôt neutre, je ne déteste pas, mais je n’ai pas plus aimé que ça, je m’imaginais mieux à vrai dire avec le titre et la description), simplement la forme. Et désolé pour la tartine qui suit.

Ça, c’est très mauvais :
“Tu as le souffle court à chaque inspiration que tu prends de l’air brûlant qui stagne autour de toi. Tes pores suintent d’un liquide poisseux, tu ne sais pas ce que c’est, tu ne veux pas le savoir. “

Ça, c’est très bon :
“Tu as peur, tu trembles. Tu ne peux pas partir. Tu le sais. Mais tu cherches. “

Je m’explique :
Ton intention ici était clairement de construire une scène de tension (une course-poursuite ; une dispute ; ou un danger immédiat comme ici pour donner quelques exemples). Ce qui caractérise une telle scène est que les personnages (et le lecteur si elle est bien faîte) ont peur pour la suite. Ils ne savent pas comment la scène va se résoudre.

1er aparté *Si les conséquences seront positives, négatives, à la faveur de tel ou tel personnage, ou même si elle ne changera rien (une dispute survient entre deux personnages, des arguments et autres noms d’oiseaux sont échangés mais, finalement, ils se rendent compte qu’il s’agit d’un malheureux malentendu et se réconcilient ; pour prendre l’exemple facile). *

2ème aparté **Une bonne scène de tension est par conséquent un possible tournant dans une histoire (tu peux commencer une histoire “banale“ (dans le sens normal/slice of life) et puis après un simple dialogue-dispute, partir dans une fiction “la guerre civile est imminente“). Mais ce n’est pas le propos ici. **

Si tes personnages (et le lecteur) ne savent pas quelles conséquences arriveront, ils les redouteront. Leurs pensées ne tourneront qu’autour de ce qu’ils appréhendent, connaissent déjà, et des solutions qu’ils imaginent pour cette situation. Ils sauteront d’une pensée à l’autre sans forcément de cohérence, et même souvent sans avoir totalement terminé le raisonnement précédent. Ça va vite, c’est brouillon, c’est spontané. Une scène de tension doit traduire le trouble de tes personnages et leurs “errements“ mentaux. Ils sont perdus, effrayés et donc ils réfléchissent vite. Ils ont mille à la seconde.

Et pour traduire cela en texte (sans même avoir besoin de le préciser avec des mots à vrai dire), comment t’y aider ? Utilise des phrases courtes et incisives. Ni plus, ni moins, c’est aussi bête que ça.

3ème aparté ***Une nuance cependant, ceci ne s’applique réellement qu’aux personnages et aux actions. L’installation du décor est “figé“ (un arbre qui serait présent dans une scène de tension ne va pas être planté là plus vite parce que c’est justement une scène de tension).

Pour cette raison, on choisit bien souvent de placer le décor avant la scène de tension, c’est une solution assez intuitive d’ailleurs. Mais il existe des cas où ce n’est pas possible. Prenons un exemple, ce sera plus parlant :
Poneyville ; danger ; course-poursuite ; le personnage chute dans une grotte de la forêt Everfree ; puis après s’engagera une lutte.

Que la grotte ait trois galeries n’est pas important sauf si le personnage qu’on suit décide d’en emprunter une. (Le pire serait de ne pas préciser qu’il y en a trois et donc, que le personnage pourrait semer la menace grâce à cela). Cependant, était-il nécessaire de casser le rythme de la course-poursuite en faisant une longue description de la caverne avant la lutte ? Absolument pas, dans cet exemple-ci c’est même contre-productif, on détend le lecteur en faisant cela. ***

4ème aparté (oui j’aime les apartés) ****La recette (tension ; détente du lecteur et des personnages ; re-tension) n’en reste pas moins très efficace. Ça dépend simplement de la situation. Dans ton histoire par exemple, je ne suis pas sûr qu’elle aurait pu être utilisée. Je vois mal ton personnage oublier qu’une chose lui souffle dans la nuque… ****


Ceci par contre est très très très bon :
“«Tic» (Longue action) « Tac »“

Le seul cas (du moins je n’en ai pas trouvé d’autres) où tu peux te permettre de longues, longues, très longues phrases de description pour une scène de tension (donc rapide), c’est si tu parviens à ralentir/suspendre le temps. J’aimais bien l’idée du tic-tac incessant et oppressant mais avec cette idée-ci, mon avis sur ta fiction tend vers le positif. Bravo, applaudissement des deux sabots.

(J’aimerais juste savoir si tu as eu l’idée avec l’épisode S07 E23 ?)


Un conseil :
Si un jour, tu as un doute pour le déroulement d’une scène ou la réaction d’un personnage, mets-toi dans sa tête, avec ses pensées, ses émotions, son vécu. Tu trouveras la solution. Il se peut même que tu te surprennes à te dire “c’était d’une telle évidence… pourquoi n’y avais-je pas pensé avant ? “

J’espère être de bon conseil.

Voilà ! Tu as triomphé de la terrible tartine ! Des bisous !

Eh beh, tout est dit ! Que des bons conseils :) J'ai bien aimé l'histoire sinon !
Il y a 2 mois · Répondre
Raxacoricofallapatorius
Raxacoricofallapatorius : #50322
NaughtyOwl09 décembre 2017 - #50312
Je ne critiquerai pas le fond de l’histoire (plutôt neutre, je ne déteste pas, mais je n’ai pas plus aimé que ça, je m’imaginais mieux à vrai dire avec le titre et la description), simplement la forme. Et désolé pour la tartine qui suit.

Ça, c’est très mauvais :
“Tu as le souffle court à chaque inspiration que tu prends de l’air brûlant qui stagne autour de toi. Tes pores suintent d’un liquide poisseux, tu ne sais pas ce que c’est, tu ne veux pas le savoir. “

Ça, c’est très bon :
“Tu as peur, tu trembles. Tu ne peux pas partir. Tu le sais. Mais tu cherches. “

Je m’explique :
Ton intention ici était clairement de construire une scène de tension (une course-poursuite ; une dispute ; ou un danger immédiat comme ici pour donner quelques exemples). Ce qui caractérise une telle scène est que les personnages (et le lecteur si elle est bien faîte) ont peur pour la suite. Ils ne savent pas comment la scène va se résoudre.

1er aparté *Si les conséquences seront positives, négatives, à la faveur de tel ou tel personnage, ou même si elle ne changera rien (une dispute survient entre deux personnages, des arguments et autres noms d’oiseaux sont échangés mais, finalement, ils se rendent compte qu’il s’agit d’un malheureux malentendu et se réconcilient ; pour prendre l’exemple facile). *

2ème aparté **Une bonne scène de tension est par conséquent un possible tournant dans une histoire (tu peux commencer une histoire “banale“ (dans le sens normal/slice of life) et puis après un simple dialogue-dispute, partir dans une fiction “la guerre civile est imminente“). Mais ce n’est pas le propos ici. **

Si tes personnages (et le lecteur) ne savent pas quelles conséquences arriveront, ils les redouteront. Leurs pensées ne tourneront qu’autour de ce qu’ils appréhendent, connaissent déjà, et des solutions qu’ils imaginent pour cette situation. Ils sauteront d’une pensée à l’autre sans forcément de cohérence, et même souvent sans avoir totalement terminé le raisonnement précédent. Ça va vite, c’est brouillon, c’est spontané. Une scène de tension doit traduire le trouble de tes personnages et leurs “errements“ mentaux. Ils sont perdus, effrayés et donc ils réfléchissent vite. Ils ont mille à la seconde.

Et pour traduire cela en texte (sans même avoir besoin de le préciser avec des mots à vrai dire), comment t’y aider ? Utilise des phrases courtes et incisives. Ni plus, ni moins, c’est aussi bête que ça.

3ème aparté ***Une nuance cependant, ceci ne s’applique réellement qu’aux personnages et aux actions. L’installation du décor est “figé“ (un arbre qui serait présent dans une scène de tension ne va pas être planté là plus vite parce que c’est justement une scène de tension).

Pour cette raison, on choisit bien souvent de placer le décor avant la scène de tension, c’est une solution assez intuitive d’ailleurs. Mais il existe des cas où ce n’est pas possible. Prenons un exemple, ce sera plus parlant :
Poneyville ; danger ; course-poursuite ; le personnage chute dans une grotte de la forêt Everfree ; puis après s’engagera une lutte.

Que la grotte ait trois galeries n’est pas important sauf si le personnage qu’on suit décide d’en emprunter une. (Le pire serait de ne pas préciser qu’il y en a trois et donc, que le personnage pourrait semer la menace grâce à cela). Cependant, était-il nécessaire de casser le rythme de la course-poursuite en faisant une longue description de la caverne avant la lutte ? Absolument pas, dans cet exemple-ci c’est même contre-productif, on détend le lecteur en faisant cela. ***

4ème aparté (oui j’aime les apartés) ****La recette (tension ; détente du lecteur et des personnages ; re-tension) n’en reste pas moins très efficace. Ça dépend simplement de la situation. Dans ton histoire par exemple, je ne suis pas sûr qu’elle aurait pu être utilisée. Je vois mal ton personnage oublier qu’une chose lui souffle dans la nuque… ****


Ceci par contre est très très très bon :
“«Tic» (Longue action) « Tac »“

Le seul cas (du moins je n’en ai pas trouvé d’autres) où tu peux te permettre de longues, longues, très longues phrases de description pour une scène de tension (donc rapide), c’est si tu parviens à ralentir/suspendre le temps. J’aimais bien l’idée du tic-tac incessant et oppressant mais avec cette idée-ci, mon avis sur ta fiction tend vers le positif. Bravo, applaudissement des deux sabots.

(J’aimerais juste savoir si tu as eu l’idée avec l’épisode S07 E23 ?)


Un conseil :
Si un jour, tu as un doute pour le déroulement d’une scène ou la réaction d’un personnage, mets-toi dans sa tête, avec ses pensées, ses émotions, son vécu. Tu trouveras la solution. Il se peut même que tu te surprennes à te dire “c’était d’une telle évidence… pourquoi n’y avais-je pas pensé avant ? “

J’espère être de bon conseil.

Voilà ! Tu as triomphé de la terrible tartine ! Des bisous !

Eh beh, tout est dit ! Que des bons conseils :) J'ai bien aimé l'histoire sinon !
Il y a 2 mois · Répondre
NaughtyOwl
NaughtyOwl : #50312
Je ne critiquerai pas le fond de l’histoire (plutôt neutre, je ne déteste pas, mais je n’ai pas plus aimé que ça, je m’imaginais mieux à vrai dire avec le titre et la description), simplement la forme. Et désolé pour la tartine qui suit.

Ça, c’est très mauvais :
“Tu as le souffle court à chaque inspiration que tu prends de l’air brûlant qui stagne autour de toi. Tes pores suintent d’un liquide poisseux, tu ne sais pas ce que c’est, tu ne veux pas le savoir. “

Ça, c’est très bon :
“Tu as peur, tu trembles. Tu ne peux pas partir. Tu le sais. Mais tu cherches. “

Je m’explique :
Ton intention ici était clairement de construire une scène de tension (une course-poursuite ; une dispute ; ou un danger immédiat comme ici pour donner quelques exemples). Ce qui caractérise une telle scène est que les personnages (et le lecteur si elle est bien faîte) ont peur pour la suite. Ils ne savent pas comment la scène va se résoudre.

1er aparté *Si les conséquences seront positives, négatives, à la faveur de tel ou tel personnage, ou même si elle ne changera rien (une dispute survient entre deux personnages, des arguments et autres noms d’oiseaux sont échangés mais, finalement, ils se rendent compte qu’il s’agit d’un malheureux malentendu et se réconcilient ; pour prendre l’exemple facile). *

2ème aparté **Une bonne scène de tension est par conséquent un possible tournant dans une histoire (tu peux commencer une histoire “banale“ (dans le sens normal/slice of life) et puis après un simple dialogue-dispute, partir dans une fiction “la guerre civile est imminente“). Mais ce n’est pas le propos ici. **

Si tes personnages (et le lecteur) ne savent pas quelles conséquences arriveront, ils les redouteront. Leurs pensées ne tourneront qu’autour de ce qu’ils appréhendent, connaissent déjà, et des solutions qu’ils imaginent pour cette situation. Ils sauteront d’une pensée à l’autre sans forcément de cohérence, et même souvent sans avoir totalement terminé le raisonnement précédent. Ça va vite, c’est brouillon, c’est spontané. Une scène de tension doit traduire le trouble de tes personnages et leurs “errements“ mentaux. Ils sont perdus, effrayés et donc ils réfléchissent vite. Ils ont mille à la seconde.

Et pour traduire cela en texte (sans même avoir besoin de le préciser avec des mots à vrai dire), comment t’y aider ? Utilise des phrases courtes et incisives. Ni plus, ni moins, c’est aussi bête que ça.

3ème aparté ***Une nuance cependant, ceci ne s’applique réellement qu’aux personnages et aux actions. L’installation du décor est “figé“ (un arbre qui serait présent dans une scène de tension ne va pas être planté là plus vite parce que c’est justement une scène de tension).

Pour cette raison, on choisit bien souvent de placer le décor avant la scène de tension, c’est une solution assez intuitive d’ailleurs. Mais il existe des cas où ce n’est pas possible. Prenons un exemple, ce sera plus parlant :
Poneyville ; danger ; course-poursuite ; le personnage chute dans une grotte de la forêt Everfree ; puis après s’engagera une lutte.

Que la grotte ait trois galeries n’est pas important sauf si le personnage qu’on suit décide d’en emprunter une. (Le pire serait de ne pas préciser qu’il y en a trois et donc, que le personnage pourrait semer la menace grâce à cela). Cependant, était-il nécessaire de casser le rythme de la course-poursuite en faisant une longue description de la caverne avant la lutte ? Absolument pas, dans cet exemple-ci c’est même contre-productif, on détend le lecteur en faisant cela. ***

4ème aparté (oui j’aime les apartés) ****La recette (tension ; détente du lecteur et des personnages ; re-tension) n’en reste pas moins très efficace. Ça dépend simplement de la situation. Dans ton histoire par exemple, je ne suis pas sûr qu’elle aurait pu être utilisée. Je vois mal ton personnage oublier qu’une chose lui souffle dans la nuque… ****


Ceci par contre est très très très bon :
“«Tic» (Longue action) « Tac »“

Le seul cas (du moins je n’en ai pas trouvé d’autres) où tu peux te permettre de longues, longues, très longues phrases de description pour une scène de tension (donc rapide), c’est si tu parviens à ralentir/suspendre le temps. J’aimais bien l’idée du tic-tac incessant et oppressant mais avec cette idée-ci, mon avis sur ta fiction tend vers le positif. Bravo, applaudissement des deux sabots.

(J’aimerais juste savoir si tu as eu l’idée avec l’épisode S07 E23 ?)


Un conseil :
Si un jour, tu as un doute pour le déroulement d’une scène ou la réaction d’un personnage, mets-toi dans sa tête, avec ses pensées, ses émotions, son vécu. Tu trouveras la solution. Il se peut même que tu te surprennes à te dire “c’était d’une telle évidence… pourquoi n’y avais-je pas pensé avant ? “

J’espère être de bon conseil.

Voilà ! Tu as triomphé de la terrible tartine ! Des bisous !

Il y a 2 mois · Répondre

Nouveau message privé