Le retour d'une princesse

Une fiction écrite par BroSparkle.

Chapitre 25 : Des discussions et des dilemmes

Bien que la lumière du soleil couchant n’éclairait pas l’entrée de la grotte, située sur le versant Ouest du massif, Spike comme à son habitude regardait le paysage devant lui, un rubis dans une patte qu’il mâchait par moment.

Depuis que Twilight était partie, il avait fait de son mieux pour continuer à bien s’entendre avec les changelings, les aidant à dégager des rubis sans que cela n’affecte la structure rocheuse, et se mêlant à ceux descendant dans la vallée pour s’assurer que tout allait bien pour le troupeau de poneys. Il pouvait d’ailleurs y voir le poulain licorne parfaitement intégré et profitant de jours heureux avec les siens, ne semblant pas ainsi perturbé de ce qu’il avait vécu lors de son sauvetage par Twilight.

Les changelings quant à eux, bien que méfiants au départ, finirent par accepter le jeune dragon parmi eux. Discutant avec lui et lui faisant visiter leur grotte, qui était remplie de salles aux formations rocheuses majestueuses, avec aussi des sources d’eau chaudes lui rappelant le spa de Poneyville et ses séances avec Rarity. Une amitié naissante qui n’était pas sans rappeler aussi à Spike ses débuts avec Thorax.

Il pût ainsi leur raconter ses aventures avec Twilight, avant et après leur saut dans le temps, ainsi que comment il était déjà devenu ami avec Thorax et son intégration parmi les poneys. L’évocation de ce dernier attirait d’ailleurs beaucoup la curiosité des insectoïdes, notamment ceux ayant hibernés au côté de Chrysalis, et qui de fait, l’avaient connu.

Et chaque soir, il s’installait sur le bord de la paroi rocheuse, contemplant la vallée devant lui, arrivant même à distinguer le troupeau de poneys, qui avec le temps, s’était rapproché de ce versant des "Smokey mountains".

‘‘Tout va bien Spike ?’’

‘‘Hum ? Ah, bonsoir Antenne.’’ Lança Spike en tournant la tête vers une changeline qui venait s'asseoir à ses côtés.

Intriguée par sa nature de dragon et l’observant de loin, elle avait avant même le départ de Twilight commencé prudemment à se rapprocher de Spike, l'aidant à s’intégrer parmi ses semblables, et le soutenant dans l’épreuve de l’absence de l’alicorne. Elle avait un tempérament agréable et doux, et s’intéressait comme ses semblables à la vie des poneys du temps d’Equestria.

‘‘Tu t’inquiètes encore pour les autres, n’est-ce pas ?’’ Demanda-t-elle en regardant au loin, se doutant de la réponse.

‘‘Ca va faire près de cinq jours qu’ils sont partis…’’ Répondit-il en regardant au loin vers la vieille chaîne « Unicorne Range ». ‘‘Si au moins on avait des nouvelles d’eux… Mais bon, de ce que j’ai pu voir et aussi surprenant que cela puisse paraître, Twilight et Chrysalis semblent bien s’entendre et pourront toujours s’entraider en cas de problème.’’ Poursuivit-il en terminant de manger son rubis, se voulant être confiant sur la réussite de ce voyage. ‘‘Mais j’aimerais pouvoir être auprès d’eux pour les aider… Je sais que Twilight m’a demandé de rester pour me protéger, en tentant de me réconforter en me disant de veiller sur vous et le troupeau… Mais… j’ai l’impression de ne pas être à ma place ici… Après tout, vous n’avez pas besoin de moi pour vous défendre.’’ Ajouta-t-il en baissant la tête, perdu dans ses réflexions.

Alors qu’elle grattait le sol du sabot, cherchant un moyen de remonter le moral de son nouvel ami, Antenne afficha un petit sourire avec une idée en tête, avant de se tourner vers Spike.

‘‘Suis-moi, j’ai quelque chose à te montrer.’’ Lui dit-elle avant de retourner à l’intérieur de la grotte, suivie d’un Spike intrigué.

Après une dizaine de minutes de marche à travers les galeries où ils croisèrent d’autres changelings, ils finirent par arriver devant l’entrée d’une autre salle. Là, Antenne s’arrêta en se tournant vers le dragon, qui se rendait compte qu’il n’était pas encore venu ici.

‘‘Normalement, l’accès est réservé à la reine et aux personnes habilitées. Mais je voudrais te montrer ce que nous considérons comme notre trésor commun.’’ Lui dit-elle avant de pénétrer dans la petite salle, qui était éclairée par la lueur verte des cocons de chrysalide.

En entrant à son tour, Spike dû prendre un moment pour réaliser où il se trouvait, surpris par ce qu’il voyait.

‘‘Je te présente la pépinière de l’essaim, Spike.’’ Déclara heureuse Antenne en désignant l’endroit du sabot. Devant eux se trouvaient accrochés au sol par de la chrysalide une vingtaine d’œufs, certains s’agitant par moment. ‘‘Si tu penses qu’on peut se débrouiller seuls pour se défendre, saches qu’on ne sera jamais assez nombreux pour les protéger eux.’’ Reprit-elle plus calmement, posant délicatement un sabot sur l’un des œufs et invitant de la tête Spike à faire de même.

Bien qu’hésitant, ce dernier finit par poser lentement une patte sur un œuf qui s’agitait, pouvant sentir de petites frappes venant de l’intérieur, avant de diminuer en intensité et de s’arrêter calmement. Prenant conscience de la vie se trouvant à l’intérieur, le cœur de Spike se fit plus léger, un sourire s’affichant sur son visage.

‘‘Et… Ils vont éclore quand ?’’ Demanda-t-il avec curiosité, se remémorant avec nostalgie le récit sur sa propre naissance mouvementée.

‘‘Ils ont été pondu deux jours avant votre départ, afin de permettre à nos meilleurs membres partis avec la reine d’avoir une descendance... Ils devraient éclore d’ici une semaine et demi tout au plus.’’ Répondit Antenne, heureuse d’avoir pu remonter le moral du dragon. ‘‘C’est dommage que la reine ne pourra pas être là pour y assister… Apparemment, elle prenait beaucoup de plaisir à les voir sortir et à ramper vers elle.’’ Continua-t-elle, un peu de regret dans le son de sa voix.

*****

‘‘Bien la séance est levée, bonne soirée à vous tous.’’

A peine le Chancelier eut-il terminé d’annoncer la fin de la séance aux membres du Sénat, qu’il partait d’un pas rapide vers la sortie. Les sénateurs, bien que quelque peu surpris, se mirent par la suite à quitter la salle à leur tour.

‘‘Tu ne trouves pas qu’il avait l’air pressé de mettre fin à la séance ?’’ Demanda Green à son vieil ami en sortant du bâtiment.

‘‘Je dois avouer qu’il avait l’air ailleurs, ce qui est étonnant. Lui qui est pourtant si appliqué à sa tâche.’’ Répondit Protective avant de souhaiter bonne soirée à Green et de se diriger seul vers sa maison.

Une dizaine de minutes plus tard, il arriva près du bâtiment où arrivait également Steel Will avec ses chèvres, en provenance de la place du marché.

‘‘Ah bonsoir Steel, alors la journée a été bonne ?’’ Le questionna poliment le sénateur en serrant la patte au minotaure musclé.

‘‘Plutôt moyenne, je pense que je repartirais bientôt pour enseigner ailleurs.’’ Déclara ce dernier, pendant que Protective ouvrait la porte de sa maison, l’invitant à rentrer.

‘‘Faites comme bon vous semble, mais sachez que vous pouvez encore rester ici un moment.’’ Lui indiqua-t-il en retirant son habit de sénateur, avant de remarquer les deux chèvres en train de causer.

‘‘Bêêê ?’’

‘‘Mêêê... Bêêê… Bêbê !’’

‘‘Bêhéhéhéhé !’’

‘‘Vous savez de quoi elles parlent ?’’ Lui demanda Protective, intrigué devant ces deux animaux qui riaient.

‘‘Qui, moi ? Oh non.’’ Répondit Steel en se tournant à son tour vers ses associées. ‘‘Contrairement à elles, j’arrive tout au plus à avoir une idée de leur sujet de discussion, en l’occurrence, sans doute des dernières aventures de Greedy, qui s’est encore laissée envouter par son estomac. Ce n’est pas vrai ma petite ?’’ Dit-il amusé en tirant gentiment l'oreille de l'animal. ‘‘Cela dit, il parait que mon ancêtre Iron Will arrivait à parler avec ses chèvres, mais je pense que ce n’est qu’un embellissement de son histoire par ma famille, afin d’amoindrir la triste fin de sa vie.’’

‘‘Hum… Dommage, j’aurais été curieux de savoir ce qui lui est arrivée cette fois.’’ Commenta d’un ton un peu déçu le sénateur, avant de monter pour aller se laver.

*****

A peine sa voiture venait-elle de s’arrêter dans la cour de la caserne, que le Chancelier Kalt se dépêcha d’en descendre et de se diriger seul à l’intérieur du bâtiment.

Il avait fait de son mieux pour paraître aussi calme qu’à son habitude, mais les recherches qu’il avait faites dans sa bibliothèque personnelle avant la séance du Sénat n’avaient fait qu’augmenter ses craintes. Constatant que la créature qui accompagnait la jument était bel et bien un changelin. Une espèce pourtant supposée avoir disparu il y a plusieurs siècles. De fait, le temps lui parut extrêmement long, redoutant à chaque instant une question d’un sénateur sur ce qu’il faisait dans les rues ce matin avec des militaires. Ce qui heureusement ne s’était pas produit, lui donnant ainsi un peu plus de temps pour obtenir des informations de la part de cette alicorne. Car il se doutait bien qu’une fois sa présence en ville révélée, la plupart des sénateurs demanderaient à ce qu’on l’abatte sur le champ.

Ainsi, au bout de quelques minutes, il arriva enfin dans une vaste salle, une grille en fer la séparant en deux, éclairée par une petite fenêtre avec des barreaux à l’autre bout et deux torches au mur.

Devant le chancelier se tenait Soldier, Gray et sa cocatrice sur l’épaule, ainsi que les deux statue posées de l’autre côté de la grille. Cette partie de la salle était recouverte de paille et disposait d’une large bassine en guise d’abreuvoir.

‘‘Nous avons aménagé la salle au mieux Chancelier. Nous n’attendons plus que votre ordre.’’ Déclara le capitaine en se mettant près de Kalt qui observait les deux statues. ‘‘Mais dites-moi monsieur, n’est-ce pas dangereux de libérer cette horrible créature alors qu’elle a encore sa corne ?’’ Demanda-t-il perplexe en désignant le changeling.

‘‘Ne vous en faîtes pas, d’après mes recherches, cette créature ne peut pas user de la magie comme le faisaient les poneys. Tout juste peut-elle se transformer en licorne sans pouvoir rien faire d’autre.’’ Répondit calmement Kalt avant de se tourner vers Gray. ‘‘Bien… Monsieur Gray, vous pouvez y aller.’’ Finit-il par répondre au bout d’un instant, laissant l’autre minotaure s’approcher de la grille avec sa cocatrice.

‘‘Méduse, libère.’’

A la suite de l’ordre donné par son maître, la cocatrice passa entre les barreaux et se dirigea vers l’une des statues, avant de la fixer de ses yeux rouges.

‘‘… Hisss !’’

A peine sorti de sa prison, le changeling voulut attaquer la cocatrice, mais fut bloqué au sol par la douleur provoquée par le carreau d’arbalète, qui transperçait toujours sa patte avant.

Voyant qu’elle ne risquait rien, Méduse s’occupa de libérer à son tour Twilight, sous le regard réprobateur de Soldier, préoccupé de Gray et impatient de Kalt qui inspira profondément.

‘‘… Ah enfin. Je commençais à me demander si vous alliez vous décider à me faire sortir.’’ Déclara Twilight d’un ton réprobateur en s’étirant rapidement les pattes, avant de porter son regard vers les trois minotaures, la cocatrice revenant vers son maître. ‘‘J’imagine que vous êtes le Chancelier, chef des minotaures.’’ Lança-t-elle en fronçant les sourcils.

‘‘En effet, je suis le Chancelier Kalt. Le 45ème depuis l’avènement du nouveau régime il y a plus de deux siècles. Et vous, vous êtes Twilight Sparkle, n’est-ce pas ?’’ Répondit ce dernier calmement, les pattes derrière le dos.

‘‘Princesse, Twilight Sparkle.’’ Rectifia l’alicorne en déployant grand ses ailes.

‘‘Je vais te montrer comment je respecte les princesses moi.’’ Tempêta Soldier en marmonnant, après s’être mis devant la grille, sous le regard énervé du Chancelier, dérangé dans sa discussion.

‘‘Ça, vous l’avez déjà fait durant le trajet en dirigeable, pour ne parler que de l’épisode où vous avez laissé vos soldats me remplir le ventre d’alcool.’’ Riposta Twilight sur le même ton, sentant alors douloureusement son estomac être en train de digérer le reste du liquide présent. Mais malgré cette douleur, elle refusa de montrer le moindre signe de faiblesse devant ses geôliers.

‘‘Qu’est-ce donc que cette histoire ?’’ Demanda à son tour Kalt en fronçant les sourcils vers l’officier.

‘‘Rien d’important Chancelier, mes soldats avaient juste un peu abusé de la boisson ce jour là.’’ Se contenta de répondre ce dernier en reculant légèrement de la grille, sans quitter Twilight du regard.

‘‘Nous en reparlerons, croyez-moi.’’ Lança par la suite le Chancelier en reportant son attention sur Twilight. ‘‘Je m’excuse du comportement dégradant, voire cruel, qu’ont pu avoir mes soldats à votre égard, princesse. Je veillerais personnellement à ce que cela ne reste pas impuni. Maintenant parlons de choses plus importantes, comment êtes-vous revenue ? Et ne faites pas l’innocente, je sais que vous avez disparu avant qu’éclate le conflit entre nos peuples.’’

‘‘D’accord, croyez-le ou non, mais je me suis retrouvée ici par accident, en manipulant un sort.’’ Répondit Twilight en repliant ses ailes, avant de se tourner vers le changeling qui souffrait en silence. ‘‘Mais si vous voulez que cette discussion se poursuive, je veux que vous soigniez mon ami, maintenant. Ne vous en faites pas, je ne tenterais pas de m’évader, je ne sais même pas où je suis, hormis dans une caserne certainement remplie de soldats.’’

‘‘C’est entendu, soldat Soldier.’’

‘‘Quoi ? Vous voulez que…’’

‘‘C’est un ordre, soldat.’’

Comprenant qu’il était inutile de résister, l’officier se résolut à ouvrir la porte de la grille, tout en sortant de son armure un chiffon, sous le regard amusé de Gray. Il se dirigea ensuite vers le changeling blessé, qui montra les crocs à son approche.

‘‘Toi, tu ne bouges pas.’’ Lui lança à voix basse le militaire en se saisissant de la patte du changelin. Il brisa ensuite un bout du carreau, et retira les deux bouts, non sans provoquer un cri de douleur pour le changelin, qui se calma par la suite et se lécha la patte, avant que Soldier ne lui mettent un bandage avec le chiffon qu’il trempa préalablement dans l’abreuvoir.

‘‘Merci.’’ Exprima Twilight en touchant avec attention le dos de son ami, qui lui lança un petit sourire en retour, lui indiquant que ça allé déjà mieux.

‘‘Bien, et cela m’amène à ma deuxième question.’’ Relança Kalt pendant que Soldier refermait la porte de la grille. ‘‘Comment se fait-il que des changelings puissent exister, alors qu’ils sont supposé avoir disparu depuis des siècles ?’’

‘‘Comme vous, je n’en ai aucune idée. J’ai découvert ce groupe par hasard, dont les membres se disaient seuls survivants de leur espèce, et nous avons décidé de faire route ensemble.’’

‘‘Vers où ?’’

‘‘Je ne sais pas… Peut-être un endroit où on ne risquerait pas de se faire massacrer, pour le simple fait de notre apparence. A supposer qu’un tel paradis existe.’’

‘‘Je vois… J’en déduis que vous savez que nous veillons à ne pas laisser ressurgir des licornes et des pégases. Cependant, j’ai du mal à croire votre histoire, alors que vous sembliez vous diriger au Nord. Or, il n’y a rien au-delà des plaines, qui puisse vous servir de refuge, que ce soit à cause du froid glacial qui y règne, des créatures des montagnes, ou des Yaks.’’

‘‘Comment ça des Yaks ?’’ Demanda étonnée Twilight en levant un sourcil, se rendant compte qu’elle ne savait pas encore quel fut le rôle du Yakyakistan durant le conflit, ayant oublié de demander cela à Chrysalis.

‘‘Vous devez l’ignorer, mais sachez alors princesse, que le Yakyakistan après un temps d’hésitation s’est rangé de notre côté, vous frappant par derrière et précipitant la chute de votre peuple.’’

‘‘Comment ? … Et... qu’est ce qui les a décidé à nous trahir, eux aussi ?’’ Redemanda Twilight avec une pointe au cœur, revoyant la scène de l’accolade entre Pinkie et le prince des Yaks.

‘‘L’assassinat de leur prince Rutherford par les vôtres, alors qu’il se rendait au front pour parlementer et faire office d’arbitre entre les belligérants.’’ Répondit calmement Kalt.

‘‘Quoi ?! Non… C’est… C’est impossible… Les miens n’auraient jamais fait une telle chose !’’ Objecta énergiquement Twilight, la voix tremblante.

‘‘D’après les récits de l’époque, il a été tué dans une embuscade menée par un groupe de poneys. Seul un des gardes de son escorte a survécu, et a pu ainsi prévenir les siens. Ces derniers n’ont alors pas tardé à réclamer vengeance, au point que vos cousins de l’Empire de Cristal ont préféré mettre fin à leur existence d’eux même plutôt que de subir leur fureur.’’ Poursuivit le minotaure, se rappelant de ses lectures de livres d’histoire enfant puis de ceux de la bibliothèque réservée aux Chanceliers.

‘‘Je… Je n’y crois pas. Ça n’a aucun sens…’’ Rétorqua encore faiblement Twilight, baissant malgré tout les yeux, perdue devant cette déclaration.

‘‘C’est pourtant la vérité. Et même, si nos ancêtres n’avaient pas été là pour les retenir, les Yaks auraient été capable de vous exterminer jusqu’au dernier. C’est d’ailleurs parce qu’on laisse vivre des poneys, même domestiqués, qu’ils se sont renfermés sur eux même. Oh, je ne vous demande pas de nous remercier pour avoir évité un tel massacre, mais au moins, vous savez maintenant qu’il y a eu pire que nous dans toute cette histoire.’’

‘‘Parce que tuer des poneys suite à la naissance d’un poulain licorne, ce n’est pas un massacre peut-être ?!’’ Lui cria Twilight excédée.

‘‘Je comprends votre colère, mais comprenez aussi que je fais cela non par plaisir, mais pour le bien de mon peuple, je ne pouvais pas prendre le risque de laisser ces poneys vivre alors que certains d’eux ont pu donner naissance à une licorne. Comme mes prédécesseurs, j’ai hérité de cette situation, et j’agi au mieux, dans l’intérêt de Minotauria.

‘‘Et… qu’allez-vous faire de moi maintenant ?’’ Demanda après un soupir Twilight, ayant déjà une idée de la réponse.

‘‘La prudence voudrait que je vous abatte sur le champ.’’ Répondit froidement Kalt, provoquant un hérissement des poils de Twilight, qui tenta malgré tout de conserver son calme. ‘‘Mais avant cela, j’ai besoin d’obtenir des informations supplémentaires de votre part. A commencé par ma deuxième question, qui j’en suis convaincu, n’a pas été répondue avec honnêteté. Où avez-vous rencontré ces changelings ? Et maintenant que j’y pense, où se trouve ce poulain licorne que vous avez secouru ? Ainsi que votre petit dragon qui vous accompagnait ?’’ Demanda à son tour Kalt avec insistance, fronçant les sourcils.

‘‘Je vous l’ai dit, je les ai rencontré par hasard. Et pour ce qui est du poulain et de mon ami Spike, ils ont malheureusement péri dans une attaque de prédateurs alors que nous étions près d’un bois.’’ Répondit Twilight en fronçant à son tour les sourcils, tout en continuant de défier Kalt des yeux.

‘‘Je vois... Bien, je vais vous laisser vous reposer. Par ailleurs, pour répondre à votre questionnement, sachez que vous vous trouvez dans la capitale, Minotaurville. En somme, chez vous.’’

‘‘Chez moi ? Que voulez-vous dire ?’’ Demanda Twilight avec suspicion.

‘‘Pour faire court, environ un siècle et demi après le conflit, sous le règne du roi Majestic Sun, nous avons « aménagé » la montagne où se trouvait autrefois Canterlot. Comme vous devez vous en douter, une petite partie de la ville tenait sur ce flanc de montagne par la magie, il nous a donc fallu construire de réelle fondations en creusant dans la montagne pour faire tenir la nouvelle ville. Ce fût un travail long et ardu de plusieurs années, mais nous avons au bout du compte fini par y arriver.’’

‘‘Co… Comment avez-vous osé ?! Vous n’avez donc aucun respect pour ceux qui ont vécu ici ?!’’

‘‘Je reconnais que moi-même je n’aurais pas osé faire un tel acte… Mais le roi voulait montrer qui était le nouveau maître sur ces terres, et a choisi un emplacement on ne peut plus symbolique dans ce but. Par ailleurs, les restes de votre palais ont servi à édifier celui de nos Rois, devenu celui des Chanceliers.’’ Poursuivit calmement Kalt, alors que Twilight était abasourdie d’entendre une telle chose et se crispait. ‘‘Bien, il est temps de mettre fin à cette discussion. Bonne soirée, princesse.’’

Sur ces mots, Kalt se retourna et quitta la pièce d’un pas rapide, suivi par la suite de Gray, puis de Soldier, qui lança un regard noir sur Twilight. Cette dernière le regardant également sévèrement.

Mais une fois la porte de la salle fermée et les bruits de pas disparus, l’alicorne se décrispa aussitôt, poussant un soupir de soulagement. Elle en avait assez entendu pour ce soir.

Par la suite, elle se dirigea vers le changelin, toujours à terre, et qui la regardait en affichant un regard demandant si elle savait quoi faire maintenant.

‘‘Je suis désolée de t’avoir conduit ici… De même que pour la perte des tiens. Tout ceci est de ma faute… Je n’aurais pas dû vous emmener avec moi.’’ Lui dit-elle navrée en se couchant et en baissant la tête.

‘‘Tu n’as pas à t’excuser, tu ne pouvais pas savoir ce qu’il allait se passer. Et moi et les miens savions que ce voyage serait risqué.’’ Lui dit une voix se voulant réconfortante, trop familière à Twilight pour ne pas la reconnaître.

‘‘Frons ?!’’ S’écria Twilight, avant de mettre un sabot sur la bouche, espérant que personne ne l’avait entendu. ‘‘Com… Alors c’est toi qui t’es sacrifié pour sauver Chrysalis ?’’ Finit-elle par dire avec plus de culpabilité, avant de porter le regard sur sa patte blessée. ‘‘Tu ne souffres pas trop au moins ?’’ Demanda-t-elle alors, touchant le membre du sabot.

‘‘Ouille ! Rhaaa… Seulement quand on y touche…’’ Répondit-il douloureusement entre les dents en levant sa patte.

‘‘Oups… Désolée…’’ S’excusa aussitôt Twilight en affichant un sourire gêné. ‘‘Remarque, ça te fait un nouveau trou… Hé hé…’’. Reprit-t-elle en laissant échapper un petit rire timide, suivi de Frons.

‘‘En tout cas, merci de ne pas avoir divulgué l’existence de notre cachette.’’ Poursuivit amicalement le changeling.

‘‘Ne me remercie pas encore… je doute que ce Kalt croit à mon histoire.’’ Répondit lentement la jument, une boule au ventre commençant à se former.

‘‘Tu penses qu’il va faire quoi ?’’

‘‘Je n’en sais rien… Mais tant qu’il croira que je lui mens, alors il devrait nous garder en vie.’’ Répondit avec anxiété Twilight, ne sachant pas comment sortir de ce dilemme. ‘‘Mais ce que j’ai moi aussi du mal à croire, c’est cette histoire d’assassinat du prince yak Rutherford. Pourquoi des poneys l’ont tué alors qu’il aurait pu mettre fin à cette guerre ? Ça n’a pas de sens…’’ Se questionna-t-elle en mettant un sabot sur le menton.

‘‘Au moins, ça explique pourquoi les poneys ont choisi de faire disparaître l’Empire si rapidement durant le conflit, combattre sur deux fronts est déjà assez difficile, alors sur trois….’’ Commenta Frons. ‘‘Et en quittant les terres de l’Est pour s’y réfugier, ils ont permis aux minotaures et griffons de les rattraper et d’arriver sur les lieux au moment du lancement du sort.’’

‘‘J’espère d’ailleurs que les minotaures vont au moins continuer à croire que l’Empire a préféré se suicider… S’ils se rendent compte qu’il s’est juste endormi pour mille ans, alors même en réapparaissant à la date prévue, ses habitant auront de nouveau à faire à un conflit, qui pourrait bien leur être fatal…’’ Poursuivit Twilight en plein raisonnement, ne faisant que renforcer sa culpabilité, alors qu’elle se sentait responsable de la possible fin des siens et des changelings.

*****

‘‘Chancelier, vous croyez tout ce qu’elle a raconté ?’’

C’est d’une voix curieuse que Gray posa sa question, sa cocatrice remise dans sa boite, d’où sortait maintenant des petits ronflements, alors qu’il se trouvait dans le bureau de Kalt avec Soldier.

‘‘Hormis son explication pour sa disparition, pas un mot. Par expérience, je reconnais quand une personne ment, et cette princesse semble vouloir cacher des informations capitales.’’ Finit par répondre Kalt en croisant les pattes sur son bureau, l’air très pensif.

‘‘Et qu’est-ce que nous devons faire dans ce cas ?’’ Demanda à son tour Soldier, qui avait bien sa petite idée.

‘‘Ce qui est sûr, c’est que le temps nous est compté. Maintenant que ces trois griffons ont reçu leur récompense et malgré mes mises en garde, ils ne vont pas tarder à attirer l’attention et à divulguer la nouvelle tôt ou tard. Or je ne peux quand même pas pétrifier toute personne qui divulgue bêtement une information. D’autant qu’ils ne sont pas fonctionnaires et qu’en conséquence, ils n’ont pas un devoir de secret envers l’Etat…’’ Expliqua Kalt en continuant de regarder son bureau, sous le regard rassuré de Gray. ‘‘Or, une fois que le peuple puis le Sénat aura eu connaissance de la présence d’une alicorne dans la capitale, voir d’un changeling, ils voudront certainement qu’on les abattent le plus vite possible, ne nous laissant pas le temps d’obtenir toutes les informations qu’elle cache. Mais si elle apprend que de toute façon son temps est compté, alors elle ne nous divulguera rien.’’ Poursuivit-il pour faire comprendre à ses deux interlocuteurs dans quelle impasse ils se trouvaient.

‘‘Si vous permettez Chancelier...’’ Commença à dire Soldier en s’approchant du bureau. ‘‘Il y a bien un moyen pour la faire parler rapidement. Mais cela nécessitera que je fasse usage de comportements… Comment vous avez dit déjà ? Dégradants et cruels, c’est ça ?’’

‘‘Co… Comment ?! Vous n’allez quand même pas oser la torturer ?! Chancelier, c’est une princesse ! Et nous avons proscrit la torture dans le code pénal depuis plus d’un demi-siècle !’’ Protesta énergiquement Gray en se tournant vers Kalt, toujours impassible.

‘‘A la différence que le code pénal est prévu pour les peuples civilisés d’aujourd’hui. Pas pour une jument revenant d’une époque lointaine, qui de fait n’a aucun droit.’’ Argumenta Soldier.

‘‘A vous entendre j’ai l’impression que vous faites cela uniquement par vengeance personnelle ! Vous devriez avoir honte ! Dire que vous vous plaignez que l’armée recrute des sous fifres et des êtres faibles, mais elle n’est pas mieux lotie avec des brutes de votre genre !’’ Reprit Gray en se mettant devant Soldier, qui le regardait de haut, pendant que le Chancelier semblait en pleine réflexion, avant de prendre la parole.

‘‘Je suis d’accord… avec vous deux.’’ Finit-il par dire en relevant la tête. ‘‘Je ne voulais pas en arriver là… mais la protection de Minotauria passe avant tout.’’ Continua-t-il avant de se lever. ‘‘Soldat Soldier, je vous charge de « tirer » les informations que nous cache cette princesse. Mais je tiens à être très clair sur les méthodes que vous utiliserez. Je ne veux pas que vous la blessiez inutilement, ni qu’elle garde des séquelles corporelles une fois qu’elle aura avoué. Et si malgré cela, elle persiste à ne rien divulguer, alors n’insistez pas.’’

‘‘Quoi ?! C’est un scandale !’’

‘‘Entendu Chancelier, ça réduit mes marges de manoeuvre mais je devrais y arriver.’’ Déclara Soldier avec un sourire en coin. ‘‘Je commence quand ?’’

Après un soupir agacé, le chancelier regarda l’horloge au mur de son bureau, indiquant 22h47. ‘‘Pas avant sept heure du matin, qu’elle puisse se reposer un peu. Et n’oubliez pas soldat, si elle persiste à garder le silence, n’insistez pas.’’ Précisa Kalt en fronçant les sourcils vers Soldier.

‘‘Très bien Chancelier. Par contre… Pourquoi vous me nommez « soldat Soldier » depuis notre départ de la caserne ? Pardonnez-moi, mais je suis au grade de capitaine.’’

‘‘Vous l’étiez.’’ S’expliqua froidement le Chancelier, sous le regard colérique des deux minotaures devant lui.

‘‘Bien. Bonne soirée Chancelier.’’ Se contenta de dire le soldat Soldier en quittant la pièce, laissant Kalt devant son bureau et Gray qui le regardait sévèrement.

‘‘J’avais déjà eu du mal à me remettre de ce soldat pétrifié, maintenant je comprends vraiment pourquoi on vous surnomme le « Sans-cœur »…’’ Déclara-t-il énervé, avant de prendre la sortie à son tour en transportant sa cocatrice.

‘‘Être Chancelier, Empereur, Roi ou Princesse n’est jamais une tâche aisée…’’ Déclara alors Kalt, stoppant de suite Gray dans sa marche. ‘‘Il faut toujours prendre des décisions, dont certaines qu’on qualifiera de cruelles, inutiles, exagérées ou autre, à tort ou à raison. Mais si ces personnes les prennent, parfois dans l’urgence, c’est qu’elles les estiment les plus adaptées à la situation et à l’intérêt commun, à tort ou à raison. De fait, seul le résultat, sur le long terme, nous permet d’avoir une idée de la réponse à cette question qu’on se pose tous, ai-je bien agi ?’’

Après l’avoir écouté de dos, Gray voulut se retourner et dire qu’il pensait cette décision plus qu’injuste et cruelle, mais préféra reprendre sa route à travers les couloirs du palais.

De nouveau seul dans sa salle de bureau et après un soupir pour se décrisper, Kalt se dirigea vers sa bibliothèque. Là, il commença à ramasser les livres qu’il avait rapidement lu en diagonale, avant de se rendre cet après-midi au Sénat. En en prenant un autre à terre, il revit la représentation d’un changeling, ce qui lui avait permis d’être certain de l’identité de la créature accompagnant la princesse. En tournant les pages suivantes, il trouva le récit de leur assaut avorté sur Canterlot, grâce à l’action de la princesse Cadance et de son mari Shining Armor, frère de la princesse Twilight et protecteur de l’Empire de Cristal.

Il y a un truc qui m’échappe… Pourquoi semblait-elle se rendre au Nord, plutôt qu’au Sud ou à l’Ouest ? Même en ignorant la fureur des yaks, toujours vivace, rien ne l’attendait sur ces terres glacées et inhospitalières…

Puis se rappelant de l’heure tardive, Kalt se dépêcha de ranger les derniers livres, avant de se rendre vers ses appartements privés, se disant que la nuit portait conseil.

Vous avez aimé ?

Coup de cœur
S'abonner à l'auteur

N’hésitez pas à donner une vraie critique au texte, tant sur le fond que sur la forme ! Cela ne peut qu’aider l’auteur à améliorer et à travailler son style.

Note de l'auteur

Ne vous en faites pas, notre cher ex capitaine Soldier ne va pas abimer notre héroïque jument. Pas trop...
Je vous réserver par ailleurs une petite surprise dans le prochain chapitre, à vous de dire si vous l'aurez trouvé bonne ou mauvaise... XD

Bonne journée/soirée à tous et merci de vos commentaires, votes, mise en favoris et abonnements.^^

Chapitre précédent Chapitre suivant

Pour donner votre avis, connectez-vous ou inscrivez-vous.

Frikiloga
Frikiloga : #50006
Encore un énorme chapitre, je serai ravie de voir des illustrations faites d'Antenne ^^
Vivement la suite (en espérant que la surprise de la semaine prochaine soit une bonne nouvelle)
Il y a 2 semaines · Répondre
BroSparkle
BroSparkle : #50005
Merci de ton enthousiasme @reznov33 et sois sûr que notre Soldier sera aux petits soins pour la jument l'ayant défigurer et fait perdre un œil. Par contre, je crains qu'on ne revoit pas tout de suite notre reine changeline...
Il y a 2 semaines · Répondre
reznov33
reznov33 : #50002
Houuuu encore un chapitre plein de promesse et vraiment trépidant. Hâte de voir comment ce "CHER" Soldier va s'y pprendre avec notre cher twilight ( non mais quel c****** ! ) Pardon je m'égare. Et Chrichri alors elle est où ?
Il y a 2 semaines · Répondre
BroSparkle
BroSparkle : #49997
Merci du compliment @speedangel :)
Ne t'en fais on reverra notre petite Antenne, ainsi que le trésor des changelings.
Il y a 2 semaines · Répondre
speedangel
speedangel : #49994
Encore un autre de tes oc changelin que j'aimerais revoir, tu as le chic pour créer de bon personnage toi. J'aime beaucoup la scène du début.

La suite annonce du bon, surtout avec ce soldat rétrogradé qui doit faire parler Twilight X)
Il y a 2 semaines · Répondre
BroSparkle
BroSparkle : #49993
Je suis ravi de voir que mon style d'écriture et cette fic te plaisent @crystaltiger18 ^^ Au plaisir d'avoir d'autre de tes com pour la suite des évènements qui promettent d'être... Vous verrez bien.
Il y a 2 semaines · Répondre
peposims55
peposims55 : #49992
Again un super chapitre, toujours hâte de voir la suite ^^
Il y a 2 semaines · Répondre
crystaltiger18
crystaltiger18 : #49991
J'aime tellement cette fic !
C'est si bien écris! J'ai vraiment hate du prochain chapitre et de ce qui pourrait bien arriver !
En tout cas continue sur cette voie, c'est trop bien :D
Il y a 2 semaines · Répondre
supersonic
supersonic : #49990
Steel Will tu manigances quelque chose, non. Et bien Discord après être libéré
il va prévenir son lui du passé et sauvé Equestria des trois futurs dangers qui
plane au dessus des soeurs alicornes.
A plus pour de nouveaux commentaires.
Il y a 2 semaines · Répondre

Nouveau message privé