The Snow on Her Cheek

Une fiction traduite par System.

Bonus - Synopsis parodique

J’ai fini cette histoire il y a déjà quelques temps, et je n’arrive pas à croire que je n’ai toujours pas proposé de lien pour sa suite. Je m'en excuse. Bref, depuis que je voulais écrire un résumé de l’histoire, c’est chose faite. Ce n’est pas à prendre au sérieux, bien sûr, mais ça montre tout de même la trame de l’histoire. Considérez ça comme une lecture longue et inutile.

The Snow on Her Cheek

Alors, il y a cette jument violoncelliste, Octavia. Elle est raffinée, coincée et lesbienne. Ce qui craint un peu, car le filly-fooling à Equestria est un crime. Et puis. Ouais, elle aime aussi le jazz. Elle va dans un bar parce que c’est comme ça et rencontre Vinyl Scratch la pianiste car il n’y avait pas encore de DJ. Elles se rendent donc chez Octavia pour s’entraîner. Et, par là, je veux dire faire l’amour.

Après beaucoup de sexe d’entraînement, Octavia casse le rythme son violoncelle, et Vinyl la rassure en disant, « Allez, chérie, je peux le réparer. » Elles fêtent donc ça avec du sexe. Après une petite session, elles décident d’emménager ensemble car, mathématiquement, cela mènerait à plus de sexe. Et c’est bien. Vinyl est aussi une droguée MAIS ! Octavia ne le sait pas. Ce qui est un élément perturbateur assez médiocre, mais je suppose que ça passe.

Elles font quelques trucs qui ne sont pas liés au sexe, et BAM ! Octavia apprend que sa compagne est accro à la drogue. Ce qui n’est pas une bonne chose car lorsqu’elle est sous l’emprise de la drogue, elle est mauvaise au lit. Mais – DUN DUN DUN – le vendeur de drogue de Vinyl est un poney policier. Car ça colle bien à l’intrigue. Cependant, le père d’Octavia est tout à coup un parrain de la mafia, elles lui rendent donc visite et font genre : « Nous ne sommes pas ensemble, nous sommes justes amies ». Mais le frère d’Octavia, qui n’est pas réellement son frère mais qui l’est d’une certaine manière, est un génie n’est pas aveugle, il en conclut donc qu’elles sont ensemble. Elles font leur coming out et le père d’Octavia n’a aucun problème avec ça car il est cool comme ça. Donc, elles font un peu plus l’amour et rentrent à la maison pour continuer leur aventure là-bas. Pendant ce temps, elles partagent leurs histoires d’enfance et d’autres trucs.

Vinyl atterrit dans un hôpital pour se sevrer, et Octavia encourage cette démarche, mais Vinyl lui demande d’acheter de la drogue. Octavia refuse mais apprend qu’elle est virée de son orchestre (être filly-fooler est un crime, vous vous rappelez ?). Donc, elle achète de la drogue et veut s'y essayer, mais Vinyl sauve le tout, s’étant préalablement échappée de l’hôpital. (Car, secrètement, c’est une ninja.)

Un peu plus de sexe intervient, et Vinyl finit de se rétablir, c’est pourquoi elle est autorisée à rentrer chez elle. Elles remarquent que les poneys sont assez enthousiastes concernant le filly-fooling. (Parce que qu’est-ce qui pourrait être plus sexy ?) Elles célèbrent le Noël poney, et – ÉLÉMENT PERTURBATEUR – une guerre éclate. Chekhov’s guns, baby ! (La guerre était pressentie dans le premier chapitre.) Soudain le frère d’Octavia est à Manehattan (parce que tout se passe à Manehattan. Et dans la version poney de Chicago), il est bourré et triste car l’autre frère d’Octavia est mort. Du coup, ils s’en vont tous à Chicago et rencontrent la mère d’Octavia, qui est devenue dingue. (Mais pas tout à fait. Elle prétend juste l’être – ou pas – car elle ne peut supporter la douleur.) La mère d’Octavia se suicide, et Octavia va dans un bar pour oublier ses problèmes.

Au bar, elle en apprend beaucoup sur la nature de la douleur, puis elle rentre chez elle éméchée mais un peu moins triste. Encore une session de sexe. (Ici, il serait utile de montrer qu’elle a une personnalité sauvage, "Octy", opposée à la "Tavi" habituelle. Mais elle n’est pas devenue folle. Elle profite de chaque minute qui passe. C’est juste la complexité de son personnage.)

Vinyl et Octavia déménagent à Los Pegasus, où le filly-fooling est légal. (Car j’ai entendu dire que vous, les Américains, aviez des lois différentes dans chaque état.) Elles rencontrent Lyra et Bon-Bon, leurs voisines filly-foolers et font l’amour deviennent amies. Des choses amicales se produisent, et la guerre est gagnée, et Vinyl demande Octavia en mariage. Elle dit oui et elles font encore plus l’amour.

Elles se marient, et, à cause d’une relation pas protégée, elles découvrent qu’Octavia est enceinte. Elles sont heureuses et désireuses d’apparaître dans la suite.

Morale de l’histoire : le sexe c’est bien.

Fin.

~Josh

P.S. : Je pense que les votes négatifs devraient se faire plus nombreux à présent. Eh bien.

Vous avez aimé ?

Coup de cœur
S'abonner à l'auteur

N’hésitez pas à donner une vraie critique au texte, tant sur le fond que sur la forme ! Cela ne peut qu’aider l’auteur à améliorer et à travailler son style.

Chapitre précédent Chapitre suivant

Pour donner votre avis, connectez-vous ou inscrivez-vous.

slendercut
slendercut : #32803
Aldadrion17 août 2014 - #3291
Juste Epique :D Je me suis marrer de A à Z xD Le résumé donne envie de l'apprendre par coeur et de le ressortir à ses amis xD
deux trucs déja bonbon & lyra en bas a droite au moment ou j'écris coincidence ? + faites lires ca a votre compagne puis couchez vu que le sexe c'est bien
Il y a 1 an · Répondre
Aldadrion
Aldadrion : #3291
Juste Epique :D Je me suis marrer de A à Z xD Le résumé donne envie de l'apprendre par coeur et de le ressortir à ses amis xD
Il y a 3 ans · Répondre

Nouveau message privé