Construire un cross-over : Tartare Tale Aller aux commentaires
07 novembre 2017

Mon premier projet de fan-fiction est depuis la semaine dernière publié dans son intégralité et son accueil m'a fait vraiment chaud au cœur. Je tiens à vous remercier d'avoir pris le temps de me lire, pour certains de commenter et mettre en favori. C'est très encourageant !

 

Mais avant de laisser derrière moi Tartare Tale il peut être intéressant de parler de la façon dont a été planifié et construit ce cross-over entre My Little Pony et Undertale. Il va y avoir des spoilers donc avoir lu la fiction est recommandé.

 

Alors on se pose tranquillement, on met un peu de musique et c'est parti.

 

UNDERTALE

 

Le choix d'Undertale pour se rencontrer avec My Little Pony a été surtout motivé par... mon amour du jeu. J'aime beaucoup Undertale. Mais passé ça, il y a aussi le fait que le fait de devenir ami avec les monstres et d'avoir l'amitié comme mécanique important de résolution de l'histoire permet d'assez facilement imaginer le "Friendship is Magic" appliqué à un jeu comme Undertale. Et les bronies n'ont pas forcément attendu pour y faire référence !

 

Un exemple assez soft

Un exemple assez soft

 

Lors de la création de Tartare Tale, j'ai pris un peu de temps pour voir les créations des auteurs bronies de fan-fictions sur le sujet. Il y en a, qui consistent essentiellement dans des "what if?" basé sur un personnage de MLP dans l'Underground, ou un monstre de l'Underground fraîchement débarqué en Equestria. Il y a aussi quelques idées originales, comme de faire se réincarner Sans après sa défaite en génocide dans le monde d'Equestria Girls, sous les traits d'un jeune basketteur qui sort avec Rainbow Dash.

Au moins c'est original.

 

Quand on compare Undertale de My Little Pony, on remarque que le premier a une histoire assez bien défini, si on s'arrête à l'Underground, quand le second a un univers très large, tout une mythologie et des lieux inexplorés, des événements millénaires...

On peut croire vu comment est fait Tartare Tale que My Little Pony est privilégié vu que tout se passe à Equestria, mais en réalité tout est limité à l'Underground. L'histoire est basée sur celle des monstres, mais s'inscrit dans l'univers de My Little Pony et plus précisément dans les nombreux non-dits de la mythologie, où une race entière pourrait être venue de par-delà l'océan pour finir enfermée et oubliée ; comme Discord, l'Empire de Cristal, le Pony of Shadows...

Mais c'est avant tout Undertale qui est ici au cœur de la fiction, redécoré à la sauce Equestria.

 

LES BASSES-FOSSES

 

Le choix du Tartare semble assez évident pour le lieu où serait emprisonnée toute une race, comme dans Undertale et ne pas faire de changement inutile. On retrouve des lieux bien connus, comme les Ruines et Snowdin mais à partir de Waterfall les choses changent pour plusieurs raisons.

 

Waterfall est un passage important pour des personnages que je n'ai personnellement pas repris pour des raisons évidentes ; difficile de garder un fantôme dépressif (que j'adore) ou les Temmies parmi les humains. Waterfall est devenu "la citerne", un lieu résidentiel un peu original mais qui essaye de garder l'esprit floral et aquatique ; j'ai essayé de rendre reconnaissable l'endroit tout en l'ayant réarranger pour les besoins de la narration.

De même, Hotland a été remplacé par "la crevasse" car le niveau dans Undertale sert principalement de "terrain de jeu" pour Alphys et Mettaton ; en leur absence, le lieu s'est vu retirer sa lave pour le remplacer par un autre danger mais a gardé son aspect industriel, même s'il a été survolé.

Le Core est le seul endroit réellement manquant, même si à la place on passe du temps dans New Home. Le Core est en soi un prolongement d'Hotland et le niveau technologique n'était pas forcément cohérent avec celui montré pour les Humains jusqu'à présent.

 

Beaucoup de passages importants et mécaniques liés au jeu ont été retirés, comme les puzzles dont l'importance est grande dans Undertale, mais lié au gameplay, difficilement adaptable dans un texte ; c'était superflu et les changements ont permis de les enlever et remplacer par ce qui sied mieux à un texte, à savoir de l'exposition. Par exemple, au lieu de faire des puzzle avec Toriel pour comprendre sa solitude et déchirer le joueur au moment de quitter les Ruines, on prend le temps de voir se tisser un lien entre la petite licorne et Faust pour rendre leur séparation plus touchante... enfin dans l'idée.

 

On peut noter aussi que le nom de basses-fosses est reprit des annales du Disque-Monde, par feu Terry Pratchett ; c'est la traduction française de la Dungeon Dimension et j'ai trouvé le nom assez intéressant.

 

HUMAINS

 

Il aurait sans doute été possible de placer l'Underground tel quel avec les monstres dans l'univers de My Little Pony, mais cela posait un souci : pourquoi seulement ces monstres auraient été enfermés quand il y en a plein très dangereux un peu partout en Equestria ?

Undertale tourne autour du fait que les monstres ont été enfermés injustement par des humains qui craignaient leur capacité à voler leurs âmes. La chose est difficilement possible avec MLP, du moins pas sans justifier que les Princesses aient été en réalité méchante ou aient eu besoin de confiner toute une race. La plus simple solution et la plus logique a été celle de remplacer les monstres et de faire une race nocive mais pas méchante ; les humains sont puissants et égoïstes mais ne font pas le mal pour faire le mal. Cela permet en plus d'être raccord sur une leçon d'amitié au sein du texte, d'une licorne dont la gentillesse lui permet de régler des conflits face à des êtres négatifs mais pas méchant.

De plus, cela permet d'être plus clair qu'Undertale, avec les monstres faisant de la magie mais pas les humains sauf certains qui ont pu faire la barrière, barrière magique mais pas la même magie... Là, les humains n'ont pas de magie, mais les poneys en ont. C'est plus simple et pas besoin de réexpliquer, cela fonctionne avec ce qu'on sait de la série.

 

Une fois le décor planté et le choix de l'espèce concernée arrêté, le choix des personnages c'est imposé. Undertale en a beaucoup, très attachant et pas mal se font par des rencontres très sporadiques, comme Muffet ou les chiens de Snowdin. Ils sont tous très adorables mais il a semblé préférable pour un texte de se concentrer sur l'essentiel. Tous les personnages vraiment essentiel pour l'histoire sont géniaux, mais participent à une histoire assez compliqué.

Par exemple, Faust prend tout l'aspect protecteur de Toriel, mais aussi le rôle de juge qu'à Sans, avant de franchir la barrière. Asgore a été aussi supprimé, pour laisser le rôle de menace uniquement à Fleury, et le côté très dilemme apporté par le fait qu'Asgore soit un gentil obligé de tuer pour le bien de son peuple est assumé directement par les humains en général dans leur façon de ne pas être méchant mais obligé de tuer pour s'échapper.

 

Après, beaucoup l'ont remarqué mais les personnages humains portent des noms de personnes réels dans le cast de My Little Pony. C'était à la base pour la référence, mais très vide a pu se construire un petit sous-texte intéressant sur leurs rôles. Faust, première humaine a rencontrer et aimer la petite licorne, est avant tout une exilée ; Lars est un humain bon vivant qui cherche à entretenir la passion parfois trop vives d'une communauté admirative des poneys ; Meghan est la capitaine, déterminée à faire son devoir ; Ingram fait de la musique dans son coin et se trouve être inspiré de Vinyl Scratch dans sa description.

Ce sont des références, peu discrète mais amusantes qui ont contribué a avoir des humains plutôt cohérents.

 

FLEURY

 

Undertale ne serait pas Undertale sans Flowey et ici nous avons une version renommée, principalement à cause de la sonorité "Flowey the Flower" qui ne marche pas en français ; "Fleury la fleur" fait exactement le même effet.

 

La particularité d'Undertale est aussi d'avoir une histoire au sein de son histoire. Dans une route neutre, Flowey reste un être nébuleux, dont on ne connait pas l'origine et qui se contente de voler les âmes à la fin. La route pacifiste permet de découvrir son histoire, dont résulte finalement la situation, la raison pour laquelle Asgore a pris sa décision vis à vis des humains.

Quelques lecteurs ont commenté dans le sens où l'explication sur Fleury était superflu, mais je ne suis pas vraiment d'accord. Fleury a les rôles d'à la fois Asriel et Chara, sa chute a entraîné l'exil de Faust à l'image de Toriel et a apporté le désir un peu désespéré de tuer un poney, comme celui de récolter des cœurs. La Reine est mentionnée plusieurs fois et, comme Flowey, Fleury pourrait passer pour un simple antagoniste nébuleux, mais s'avère profondément enraciné dans les événements.

Mais Nightmare Moon a en soi la fonction de Chara, d'être la menace de ce qu'un poney pourrait devenir. Fleury représente tout ce que la petite jument n'est pas, elle veut posséder l'amour, laisser les humains enfermés pour être éternellement adorée, quand la licorne se fait naturellement des amis et veut les aider à être libre.

 

Nightmare Moon est d'ailleurs battue de la même façon que l'est Asriel lors de sa dernière phase dans la route pacifiste ; Faust revient à elle comme lorsque Frisk appelle ses amis à l'aider et leur permet de se souvenir.

 

DES CHOIX

 

Tout cela est bien sûr une question de choix et il aurait été possible de faire radicalement différent. Cependant, je considère une chose comme importante dans le cas d'un cross-over comme celui-ci : faire les choses autrement.

 

Si les choses avaient été exactement comme dans Undertale, n'importe qui ayant déjà fini le jeu aurait su comment les choses allaient se terminer. Deviner l'identité de Fleury et parcourir les basses-fosses en terrain connu, avoir une fin très prévisible. Avec Tartare Tale, je peux espérer croire que les lecteurs ne se sont pas attendu à découvrir Faust sur le trône, ou qu'ils l'ont deviné car imaginé qu'elle était la Reine, sans se douter qu'il s'agissait de Fleury.

Mais en même temps, j'espère avoir garder assez de ce qui fait le charme d'Undertale pour ne pas donner l'impression d'avoir raconté une toute autre histoire, mais juste une version MLP de celle-ci. Le but de la fic était de raconter quelque chose avec des éléments de chaque univers et d'arriver à surprendre dans le processus. Je ne peux pas dire moi-même si c'est réussi ou non ; à vous d'en juger !

 

Pour conclure, la petite licorne suivie au cours de l'aventure et qui n'est pas Celestia à bel et bien un nom, inspiré par le surnom donné à Frisk une ou deux fois par Toriel, à savoir "little one". La petite jument s'appelle donc Quiet One !

Encore une fois merci pour m'avoir lu. J'espère que cet article vous aura intéressé et je vous dis à plus pour de prochains textes !

Pour donner votre avis, connectez-vous ou inscrivez-vous.

QuietOne
QuietOne : #49999
@supersonic Merci beaucoup, ça fait toujours plaisir de voir que l'article aide à mieux comprendre la construction de ma fiction ! Je ferais peut-être pareil avec ma prochaine grosse fiction, dont le premier chapitre sera envoyé mercredi prochain !
Il y a 2 semaines · Répondre
supersonic
supersonic : #49998
Merci QuietOne sa ma aidé un peu sur le font de ta fiction que je n'avais pas
compris en lisant donc merci pour ta fiction et tes futur fiction, sur que ta dit
sur Sans m'intéresse et puis a plus pour des futurs commentaires/fictions.
Il y a 2 semaines · Répondre
QuietOne
QuietOne : #49971
@Rosycoeur Je ne suis pas foncièrement hostile aux AU d'Undertale, même s'il n'y en a qu'un seul qui m'ait réellement intéressé, à savoir le webcomics Zombitale (encore en cours). C'est lui en grande partie qui m'a encouragé à pensé un AU prenant un postulat de base mais essayant de développer sa propre histoire sur la prémisse de celle inspirée.

C'est vrai qu'il y a dans tous les fandoms une foison d'initiatives souvent maladroites, des envies de shippings et des histoires où l'on peut se demander si leurs auteurs ont compris l'œuvre d'origine, mais je trouve qu'il ne faut pas pour autant blâmer la créativité des autres ; au mieux les encourager à faire correctement, au pire les ignorer et se concentrer sur le meilleur. S'il y en a.

D'autant plus que Toby Fox lui-même a validé que le seul shipping canon selon lui pour Sans est "Sans x ".

Merci en tout cas pour m'avoir lu et ce gentil message, n'ai pas honte de donner ton avis c'est toujours constructif de partager son ressenti, même si c'est sur les créations de fandoms en général, c'est intéressant de réfléchir sur le sujet !
Il y a 2 semaines · Répondre
Rosycoeur
Rosycoeur : #49970
Je ne vais pas te donner un cookie, mais tu le mérites.

Toutes les personnes qui finissent leur fanfiction, de préférence pour la première fois, méritent un cookie.
(Un cookie légèrement sale et pas très bon... nan je rigole, vous méritez tous des cookies de haute qualité.)

Donc, au final, j'ai été agréablement surprise à quel point la fiction a été courte. Avec ce genre d'intrigue, je m'étais attendue à quelque chose d'assez long, détaillant chaque passage. Au final tu n'as bien gardé que l'essentiel.
(Je devrais prendre exemple sur toi. J'ai un autre projet de crossover où au contraire, j'ai l'impression que je vais obtenir une intrigue plus longue que celle du jeu avec lequel c'est croisé. Et j'ai prévu d'en faire une BD en plus.)

C'est vrai que les bronies ont fait beaucoup de trucs avec MLP, mais j'ai décidé de ne pas y faire attention, m'irritant même en voyant du contenu poney quand je ne le cherche pas.
En fait je n'ai pas trop fait attention au fancontenu d'Undertale en général. Je ne regarde à la rigueur que ce qui a été fait pour les Undertale AU (oui, je considère cette partie comme totalement à part du jeu, pour le mieux de tous. Je suis des auteures qui ont décidé de faire de leurs OCs, de base des "Sans alternatifs", des personnages à part entière tellement ils sont différents, vraiment différents).

J'avoue, c'est principalement car j'ai beaucoup de préjugés avec ce que créent les fans. En général, je vois très très très très souvent des shippings. Et j'ai fini par abhorrer tout ce qui insinuait une relation amoureuse, en particulier avec Sans. (Paradoxalement, le monde tordu des Undertale AU en est REMPLI, à croire que c'est un prétexte pour shipper deux mêmes personnages... oh my... pourquoi 95% des fanfics sur Ink contiennent des x, qui ne sont pas pour crossover, surtout qu'ils ne respectent même pas sa personnalité "canon"...)

M'enfin, même si c'est ce que je viens de faire, je ne suis pas venue pour me plaindre gratuitement sous prétexte que c'est un article sur Undertale. Surtout que tu évites probablement les Undertale AU. (Si certains les considèrent comme appartenant à la part "cancéreuse" du fandom, ce n'est pas pour rien.)

BREF

Donc pour être honnête, je n'ai pas tout de suite sauté sur ton premier chapitre dès que j'ai vu (finalement) un crossover MLPxUndertale. Mais je me suis forcée, et j'ai lu, et je n'ai pas passé de mauvais moment.

(Et... je me rend compte que je ne sais pas comment continuer ce commentaire, composé de plus de la moitié d'un râlement narcissique, comme ça. Peut-être que j'aurais vraiment des choses à dire sur ton article un peu plus tard. Sorry.)
Il y a 2 semaines · Répondre
QuietOne
QuietOne : #49963
@Vuld Merci pour ce commentaire ! J'espère que le sombre ne te dérangera pas trop, j'ai pas essayé d'en mettre trop non plus.
Le but de la fiction était aussi de pouvoir se lire et s'apprécier sans forcément comprendre les références entre les lignes ; les enjeux eux sont aussi un peu en sous-texte comparé à Undertale, vu que la petite jument est très "candide" et les humains sont moins impliqués dans l'histoire que dans Undertale. Après j'aime la façon dont ça rend, que ça reste l'aventure un peu contemplative d'un personnage muet et laisser tout ce qu'elle implique à l'appréciation du lecteur, mais on peut clairement faire ça différemment.

Ce serait en effet intéressant à faire, mais j'imagine le résultat proche des énigmes dans le premier roman Harry Potter, mais après je n'ai pas trouvé de justification pour rajouter des puzzles ; même ceux dans Undertale semble là uniquement parce qu'il faut bien un gameplay en dehors des combats, sauf pour le passage avant Snowdin (présent sous forme d'ellipse dans Tartare Tale).
Il y a 2 semaines · Répondre
Vuld
Vuld : #49962
Article intéressant. La fanfic' elle-même n'est pas longue. Je vais peut-être ignorer mon rejet du côté "sombre" et voir ce qu'il y a au-delà, pour voir comment tout cela s'applique.
J'avais échoué à faire le rapprochement avec Faust (ou en tout cas au chapitre 1 j'avais dû me dire que c'était une coïncidence). Du coup ça pose deux questions "littéraires" : comment mieux introduire Faust et cet univers (annoncer les enjeux plutôt que de donner cette impression de "classique") et comment intégrer les puzzles, reposant sur la mécanique de jeu, dans un texte ne possédant pas ces mécaniques.

En tout cas, félicitations pour la fanfiction complétée.
Il y a 2 semaines · Répondre

Quelques statistiques

L'article a été visualisé 109 fois depuis sa publication le 07 novembre 2017. Celui-ci possède 6 commentaires.

Signaler l'article

Tartare Tale

À propos

Beaucoup trop de points d'exclamations dans ce que je dis !

4 fictions publiées
15 chapitres publiés
114 commentaires publiés
11 notes données
1 article

En savoir plus...

Abonnés (14)

MisterX Serbhka Kalserus Shindia Wellen Danou reicors supersonic YingYang DeadShadowKing Vuld Bisougai BlueSpirit Mouette
Voir tous les abonnés

Nouveau message privé