Challenge Halloween : Résultats Aller aux commentaires
31 octobre 2017

Nous sommes le 31 octobre, c’est Halloween et il est temps de donner les résultats du challenge. Petit rappel des règles : Il fallait faire une histoire mettant en scène un monstre dans l’univers de MLP et une petite page de bestiaire devant contenir plusieurs informations. Le gore et le NSFW sont autorisés, donc lisez ces textes à vos risques et périles.

Comme toujours, je vais critiquer toutes les participations qui sont disponibles à ce https://docs.google.com/document/d/10BOE6neARoGtdKd3SIDIOFwd66HO-86WbkfCSf872O0/edit?usp=sharing , donc attention aux spoilers.



Participation #1 : Tic Tac, par RainbowSoarin00.

On commence par la contribution de quelqu’un qui a pris au premier degré que le gore et le NSFW sont autorisés. Cette fiction est gore et veut sans doute dégoûter le lecteur. Elle y arrive plutôt bien, malgré quelques problèmes.

Pour commencer, le choix de la deuxième personne est bien, même si je préfère toujours la première. Pourquoi ? Car la première personne marche généralement bien dans les histoires où les émotions sont mises en avant, comme le texte essaye de faire la ou la deuxième personne marche mieux avec des archétypes de personnages dont on peut facilement  comprendre les actions ou quand on raconte une histoire. La, non seulement le personnage est difficilement un archétype, mais comme la deuxième personne est cassée à la fin, on a même pas de signification derrière. Cependant, les petits “laisse toi aller” “il arrive” et autres textes très courts prouvent que le choix de narration est bien maîtrisé, car ils arrivent à mettre l’émotion dans le lecteur.

Le gore est beaucoup trop prononcé. Du gore pour du gore ne fait pas peur. Oui, ça dégoûte. Oui, c’est dégueulasse. Mais ça n’est pas effrayant et n’a aucun but réel. Si l’objectif était de montrer la créature qui mangeait les organes du poney, ça serait mieux passé à mes yeux que le gore pur et dur. Hors, là, on a un poney qui se fait éventrer sans que ses organes ne tombent de son corps, arraché les côtes et qui s’en prend une dans l’anus… C’est beaucoup trop. Oui, ça écoeure, mais ça fait difficilement plus.

La fin maintenant. La fin est probablement la partie la plus difficile de cette fiction, et on a une impression de rapidité.

Par exemple “Il ne restait qu’un bout de papier, que tu avais oublié. Ton pouvoirs ne fonctionnait que sur le vivant, donc, aucun risque pour ta tartine le matin.”

On change de personnage pour passer au monstre, ce qui est très bof. Je ne suis pas très Lovecraftien, pour moi, plus un monstre est réel, plus j’ai peur. Cependant, passer au point de vue du monstre après qu’il ait été mystérieux tout au long du texte, c’est du gâchis. La mention de “tartine du matin” casse totalement l’ambiance. Même si l’objectif était de faire des explications pour la feuille du bestiaire, c’était inutile. Contrairement au reste du texte, ça n’apporte vraiment rien.

Le bestiaire est correct, même si mettre “mieux vaut ne pas le savoir” dans une page de bestiaire fait étrange. La location me fait me poser quelques questions cependant. Palais de Canterlot ? Okay, la formulation “mes petits poneys” fait penser à Celestia, mais bon.

Pour finir, je dirais que ce texte essaye d’être gore et a une deuxième personne bien maîtrisée, mais ça s'emmêle les pinceaux à la fin et on sent un manque d’expérience. Il a du bon pour un truc genre cupcake, mais pour faire peur, ce n’est pas encore ça.



Participation #2 : Participation d’Acylius

Le texte que j’ai pris le plus de plaisir à lire. Il est aussi le plus long ( 2500 mots ). On est moins dans le registre pure horreur et terreur pour aller dans quelque chose de plus polar, ce qui a encore augmenté mon appréciation du texte. Le plus gros point négatif est le manque de titre, et le second est que l’affaire est expédiée trop vite à mon goût. Le monstre est là, les poneys se battent pour l’avoir et gagnent. Il manque de l’effet effrayant qu’à Sombra. Aucun danger ne semble vraiment exister. On découvre un sort qui transforme les poneys en créatures vivantes et sans âme, on l’extermine, fin.

La page de bestiaire est, elle, bien amenée. Des notes de Twilight Sparkle semblent très appropriées pour ce texte.


Participation #3 : La Sanguine Noir, par Quiet One

Ce texte est sans doute le moins effrayant du lot, et possède quelques choix discutables. Par exemple, il n’utilise que des oc. Certe, ils ont tous le nom de plantes vénéneuses, mais ça reste un choix qui aurait pu être modifié, comme le nom de village “Springstream” qui aurait aussi pu bien être Ponyville ou Appleloosa.

Donc bref, on commence par un enterrement de quelqu’un qui semble important pour Croc ( abréviation faite par l’auteur et que je vais conserver ) et qui s’avère finalement être son mari. On assiste à son deuil pendant quelques temps, puis arrive la partie où elle passe le sécateur. Et là, elle se tranche les veines.

Cette partie est sans doute la plus choquante de toute la fiction par sa soudaineté. Un environnement calme, banal, des actions précises et d’un coup le sécateur lui tranche les veines. On pourrait penser au mari qui vient hanter sa femme ou fiancé, mais non. Elle a juste faite une tentative de suicide.

L’objectif de cette scène était que Croc mêle à son sang de la sève de Sanguine Noire, qui a la propriété de donner une sensation d’invincibilité, change le sang en sève et donne une soif de sang. Un vampire plante basiquement.

Pour ma part, c’est là le hic. La scène où on revoit Croc après sa tentative de suicide est bien faite, mais la Sanguine Noire me semble relativement anecdotique. Dire que son ex mari / fiancé a possédé Croc pour qu’elle se suicide et qu’elle même vient ensuite chercher sa meilleure amie aurait été à la limite plus plausible et mieux amené que cette sanguine noire. Je chipote, mais on dirait vraiment qu’elle est là pour être là.

Enfin, la page du bestiaire semble tirée d’un livre de botanique mais est sans doute la moins bien amenée de tout le défi, puisqu’elle n’a aucun lien avec la fiction.



Résultats

Le challenge était difficile et je suis un juge difficile. Bien que j’ai pointé en priorité les défauts des participations, c’est plus pour montrer où ça penche pour que les auteurs évitent les erreurs la prochaine fois ( après, je ne suis pas non plus un grand spécialiste de l’horreur ). Je vous invite à lire et commenter les participations de tous les concurrents pour donner votre avis.

 

Classement et notes d’écriture :

Premier : Acylius, 8.5/10. Ce texte fait un quasi sans fautes, même si il expédie le problème très vite. Il montre le visage du mal assez pour qu’on le discerne mais pas assez pour le voir complètement.

Deuxième : RainbowSoarin00, 6/10. Même si c’est du gore pour du gore, l’objectif était d’écoeurer, et c’est réussis.

Troisième : QuietOne, 5.5/10. Le principe du challenge était de faire de l’horreur, et même si ça n’est pas remplis, le texte se lis bien.



Classement et notes de peur / dégoût :

Premier : RainbowSoarin00, 8/10. Pour écoeurer, c’est réussis. Genre, vraiment bien. Le challenge n’a pas été abordé comme je le souhaitais de base, mais pour du Halloween, ça passe crème. Le texte aurait pu être plus travaillé ( surtout qu’il restait beaucoup de temps quand le texte a été rendu ) mais ça passe bien.

Deuxième : Acylius, 7/10. Le mystère est présent et le monstre ne se révèle qu’au bon moment. Il y a un manque de danger, Twilight et Starlight atomisent le monstre, mais les autres poneys sont dépassés. Pas mal du tout.

Troisième : QuietOne, 4/10. La scène où Croc va voir son amie après l’attaque des sécateurs est bien faite et donne de l’angoisse, mais on est rapidement déçu par la raison de sa présence et de la couleur des yeux.




Je vous souhaite un joyeux Halloween.

Pour donner votre avis, connectez-vous ou inscrivez-vous.

RainbowSoarin00
RainbowSoarin00 : #49952
Mais c'est Celestia ! C'était pas aussi clair que je le pensait apparemment.

Le but était le malaise, l'horreur en elle même n'était qu'un contribuable. Et j'ai raté la fin. Le but ici était de présenter "Truc" de manière plus chaleureuse que le pauvre coco qui se fait éplucher, histoire que l'on comprennent que "Truc" EST le narrateur. (et aussi d'augmenter le malaise, quand on comprends qu'on EST "Truc") Loupé ^^"

Pour l'histoire de la tartine, c'était voulu casse-ambiance, mais pas autant (encore une fois, j'ai loupé ^^) et vu que ça n'a pas l'air d'être aussi évident la responsabilité de Tia dans cette affaire, je remplacerait par un truc sur les parchemins dans la version qui échouera quelque part sur le site.

Notez aussi deux mise en page particulières, les "tic tac" et le papier. J'ai envie de raconter une annecdote, donc la voilà : je voulais absolument des guillemets à la française, donc j'ai été piquer ceux de LittleParrot dans un de ses articles. D'où la police d'écriture particulière et sa taille ^^

Pour finir, voici l'histoire disons en sous-texte, ce qui a servi de base.
Un pauvre mallheureux dont on ne sait rien à trouvé dans une bibliothèque la page que l'on retrouve à la fin, à pris la très mauvaise décision d'aller voir, et s'est fait anihiler par Tia, c'est à dire, toi.

Et d'ailleurs, je n'ai pas utilisé la première personne car je ne suis pas très à l'aise avec cette forme d'écriture, donc j'ai préféré ne pas rendre mon texte plus catastrophique, et pour les besoins du scénario.

Voilà voilà ^^"

Il y a 3 semaines · Répondre
QuietOne
QuietOne : #49906
@Acylius Il aurait clairement fallu m'attarder sur plus d'ambiance, même si je ne suis pas d'accord, le suicide d'Autumn Crocus n'est pas soudain dans le déroulé (plusieurs paragraphes pour appuyer sa dépression) et il y a un élément déclencheur, même si c'est pas un déclic soudain et plus un contexte et une somme de choses préalables. Puis c'est cohérent avec la façon dont se passe les tentatives de suicide lors de la dépression.
Mais oui, j'aurais quand même voulu mettre beaucoup plus de temps pour développer sa dépression et même la relation entre Autumn Crocus et Thorn Apple, mais le délai était assez court malheureusement.
Modifié · Il y a 3 semaines · Répondre
Acylius
Acylius : #49877
Puisqu'il s'agit d'un challenge, je vais mettre entre parenthèse le critère "fanfiction mlp" et simplement donner mon avis sur les deux autres participations comme s'il s'agissait de nouvelles classiques.

Pour @RainbowSoarin00, il s'agit bien plus de la description d'une mise à mort sanglante que de celle d'un quelconque monstre, mais ça reste efficace. Quitte à faire dans le gore j'y serais même allé encore plus à fond. Je suis certain qu'avec un peu plus de temps il y aurait facilement eu moyen de faire encore plus trash. Je suis néanmoins d'accord que le changement de point de vue à la fin est très anti-immersif et largement facultatif.

Pour @QuietOne, je lui ferais le même reproche que Wellen m'a fait à moi : ça se finit trop vite. La scène de la tentative de suicide est aussi trop soudaine et manque d'un élément déclencheur. L'idée d'un monstre un peu plus végétal ne m'a par contre pas dérangé.



Il y a 3 semaines · Répondre
QuietOne
QuietOne : #49814
Je me doutais que mon texte était plus que probablement très subtil, dans le sens où beaucoup de choses passent par des sous-entendus ; donc c'est surtout ma faute si l'histoire est un peu perchée.

Mais la plupart des choix étaient calculés, comme par exemple prendre des OC et un village créé pour l'occasion. C'est bête mais tous les problèmes d'Equestria semble arriver à Ponyville ou aux mane6 et, dans le cas présent, le but était de montrer un phénomène susceptible d'arriver n'importe où, à n'importe qui ; on a déjà Fluttershy qui a été une vampire fruitée et a manqué de devenir un arbre, Twilight s'est déjà faite pétrifiée et j'en passe. De plus, la proximité de la forêt Everfree ne rend pas si étonnant que ça l'apparition d'une maladie rare

De même j'aurais trouvé trop classique et facile d'expliquer le comportement d'Autumn Crocus une fois infecté sur le compte d'un fantôme ou autre. Ce n'est pas une influence paranormale, ni un monstre tapi dans le noir ou un choix de sa part : elle est devenue un monstre par erreur, à cause d'une mauvaise herbe banale, sans le vouloir. Elle voulait mourir et s'en es accidentellement privé. C'est ça qui est horrible, cela peut arriver à n'importe qui, n'importe où.
Mais c'est sûr qu'on s'éloigne du monstre et de l'horreur classique. C'est un parti pris.

La fiche est très botanique en effet vu que le monstre ici est la plante et ses effets, plus que les infectés. Appuyer à quel point elle est normale, dangereuse, sans évoquer les infectés pour une raison très bête : n'importe qui peut avoir accès à une plante qui transforme en immortel buveur de sang. Et surtout un détail anodin en première lecture s'avère être assez intéressant quand on y réfléchit : dans le dernier paragraphe sur les campagnes contre les sanguines noires, on dénotent des morts, puis la création par Celestia d'un Ordre plutôt fermé pour s'occuper de ces plantes.
Ce n'était pas anodin mais probablement trop sous-entendu. C'est un risque de faire quelque chose de trop obscur et je le prend pas mal !
Il y a 3 semaines · Répondre

Quelques statistiques

L'article a été visualisé 103 fois depuis sa publication le 31 octobre 2017. Celui-ci possède 4 commentaires.

Signaler l'article

À propos

Jeune brony roliste et amateur de jeux vidéos.

8 fictions publiées
22 chapitres publiés
494 commentaires publiés
75 notes données
15 articles

En savoir plus...

Abonnés (14)

makuta diamondark rainbow14 QuietOne LordOfMuffins AuRon YingYang Effhya battlefield0501 RainbowSoarin00 zer0 KaitoKurayami Haxe Blackhoof
Voir tous les abonnés

Nouveau message privé